La Neige est un Mystère

La Neige est un Mystère est née de la rencontre entre deux clowns contemporains : Claire Dosso et Guillaume Mitonneau.

« Issus de la dernière génération des clowns de théâtre, notre vocation est de créer des spectacles tragi-comiques qui traitent des sujets de société. Nous cherchons un rire bienveillant, utile, qui rassemble et qui amène à réfléchir.
Venus du cirque et de l’acrobatie, nous mettons l’exploit au service du jeu. Jouant des codes, l’illusion théâtrale est au cœur de nos spectacles.
Prenant appui sur l’analyse des comportements humains et les sciences, nous cherchons à développer un langage universel autour du mouvement et de la parole.
Nos créations tentent de sonder les mystères du monde et de la nature humaine pour, à travers le prisme de l'humour, célébrer la vie. »



L'équipe

Artistes : Claire Dosso & Guillaume Mitonneau Collaboration artistique / Mise en scène : Paola Rizza - Thomas Chopin Régie / Créations lumière : Marc Flichy Chargée de développement : Olivia Lebvre Administration : Angela Di Vincenzo


Bios

Claire Dosso

Passionnée par le cirque, elle se forme pendant trois ans dans les écoles de Chambéry et de Rosny-sous-Bois, où elle apprend la voltige acrobatique et les équilibres. Elle prend peu à peu conscience de son talent comique et décide en 2006 d’apprendre le clown à l’Ecole « Le Samovar » (Bagnolet - 91). Elle précise son chemin artistique à travers le jeu des émotions et de la maladresse physique. Le rapport au public propre au clown la fait vibrer. Cette ouverture aux autres est ce qu’il y a de plus précieux à ces yeux.
Depuis 2011, elle joue en solo sous les traits de la clown « Ferrari Finlande ». En 2012 elle joue dans le spectacle « Guinguette » de la Cie Des Plumés et en 2013 dans le cabaret « La Part des Anges » de la Cie MesDemoiselles. En parallèle des créations et de son engagement dans la Cie La Neige est un Mystère, elle est aussi le regard extérieur de Sandrine Juglair acrobate au mat chinois dans sa dernière création « DIKTAT », lauréat de Circus Next 2016.

Guillaume Mitonneau

D'abord gymnaste et trampoliniste, il pratique de 15 à 25 ans le ski acrobatique à haut niveau et rejoint l'Equipe de France comme athlète, puis entraineur. Il poursuit en parallèle des études de mathématiques et obtient un diplôme d'ingénieur. Mais l'appel des montagnes est le plus fort, il devient moniteur de ski.
A 30 ans, il va à Paris pour apprendre le théâtre. Finalement, en 2008, à l’Ecole « Le Samovar » (Bagnolet, 91) il découvre la spécialité de clown où il se reconnait et à laquelle il se consacre entièrement.
En 2010, il remplace Patrick de Valette dans « Le Cabaret des Chiche Capon ». Il joue en solo sous les traits du clown "Valentin Lumière". Depuis 2014, il danse dans une pièce chorégraphique de Thomas Chopin : « ORDALIE », Cie « L’Infini Turbulent ». Depuis 2015, il enseigne l’art du clown à l’école « Le Samovar ».

Paola Rizza

Née en 1961 à Milan (Italie). Après un long voyage qui, de fil en aiguille, l’amène dans un théâtre où Jacques Lecoq jouait sa conférence spectacle « Tout bouge », elle s’installe à Paris pour suivre les cours de l’école de 1983 à 1985. Elle étudie aussi avec Philippe Gaulier, Monika Pagneux, Alain Gautré et Guy Freixe. Elle fonde avec Christian Lucas deux compagnies ; Felix Culpa, axée sur le burlesque et la Compagnie Caza House axée sur la marionnette et le théâtre visuel.
Parallèlement à son parcours de comédienne, sous la direction entre autres de Philippe Desboeuf, Bernard Mallek, Jacky Pellegrini, elle continue à approfondir la recherche sur la marionnette et l’objet, notamment avec Pierre Blaise du Théâtre Sans Toit et Gilbert Epron du Grand Manipule. La pédagogie l’amène, après un travail avec différents publics, à la rencontre avec le cirque (ENACR ET CNAC) et petit à petit un parcours de metteur en scène et metteur en piste se dessine avec, entre autres, le Cirque Désaccordé, la compagnie Non Nova, Caroline Obin, la compagnie Nö, la compagnie d’Elles et la Scabreuse. Parcours qui continue maintenant dans la recherche du point de rencontre entre le jeu et le mouvement expert. Après un stage d’été à l’école en 1995, Jacques Lecoq lui demande d’intégrer l’équipe pédagogique.
Que ce soit dans la pédagogie, dans le jeu ou bien dans la mise en scène, la vision de Jacques Lecoq qui cherchait un acteur complet, comédien et créateur, mimeur et poète, reste un appui fondamental et néanmoins en perpétuel mouvement.

Thomas Chopin

Circassien d’origine, il se forme au métier d’acteur et de danseur au T.U. de Nantes et au Théâtre-Ecole Le Samovar. Il crée ses propres pièces chorégraphiques et burlesques « Un jour tout ira mieux » et « On verra demain ». Ces créations seront aidées par la Drac/Ile de France et Cultures France. Il joue un anarchiste de la bande à Bonnot dans « Les Hommes de rien » de E. Labrusse et des victimes et des bourreaux dans « Preparadise Sorry Now » de R.W. Fassbinder. Il danse pour K. Pontiès dans « Phebus » et « Borée » issu du projet des Fables à La Fontaine d’Annie Sellem et pour Nasser Martin Gousset dans « Peplum » créé à la Maison de la Danse de Lyon et au Théâtre de la Ville.